CEREMONIE 29/11/2012
Publié par jerome26 le 30 novembre 2012 08:47

29/11/2012

29/11/2012

 

 

 

 

Le 29 novembre 2002, un véhicule roulant à 160km/h au lieu des 90 autorisés a fauché la vie de cinq sapeurs-pompiers volontaires, alors en intervention sur l’autoroute A7, et en blessait trois autres. Pour commémorer le 10 e anniversaire de ce drame, une importante cérémonie s’est déroulée à Loriol hier en présence de nombreuses personnalités.

C’est dans une intense émotion que se sont déroulés la prise d’armes et les nombreux dépôts de gerbes devant le Mémorial dressé sur les lieux en 2005. Tout le monde s’est ensuite rendu au centre d’incendie et de secours de Loriol, où la plaque commémorative “Les cinq étoiles” a été dévoilée.

À la salle des fêtes, Jacques Ladegaillerie, conseiller général et maire de Loriol, a salué « la grande famille de ces héros que sont les pompiers. Il est important que des cérémonies comme celle-ci perdurent. »

« Il ne faut plus que cela arrive »

Pascal Broquet, président de l’Adefasp, dont le corps de son fils Laurent n’a jamais été retrouvé malgré d’importantes recherches dans le lit de la Drôme, s’est exprimé les larmes aux yeux : « Il ne faut plus que cela arrive. J’espère que vous nous voyez de là-haut. Nous sommes fiers de vous. »

Le colonel Eyraud était au centre de secours de Loriol en 2002 : « Cette tragédie fait partie de ma vie ». Il a remis à Pascal Broquet la médaille d’Honneur des sapeurs-pompiers de France.

Pascal Pertusa, président du Sdis de la Drôme, a cité les mots de la maman du jeune sapeur-pompier de 16 ans décédé tout récemment : « Je ne regrette rien ». Et s’adressant aux pompiers : « Je vous demande la plus grande prudence lors de vos interventions ».

« Pour que nul n’oublie, nous nous devons d’entretenir la flamme, a quant à lui insisté Didier Guillaume, président du conseil général de la Drôme et vice-président du Sénat. Ces cinq étoiles qui brillent nous rappellent que chaque jour des hommes et des femmes s’engagent pour sauver des vies ».

Franck Reynier, député et maire de Montélimar, enchaînait : « Ces hommes avaient les mêmes désirs, la même passion, sauver des vies. Il est déchirant de voir périr des hommes et des femmes si dévoués ».

André Durand, préfet de la Drôme, a présenté les actions entreprises ainsi que les matériels et équipements développés depuis par les acteurs concernés, publics et privés, ayant amélioré la protection et la visibilité des intervenants et secouristes sur les voies rapides. Reprenant les termes du message de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur : « Cette tragédie restera à jamais inscrite dans la mémoire de la Nation ».

 

Article du dauphiné libéré du 30/11/2012